PUBLICITÉ

 

Samedi soir, lors de l’inauguration du nouveau centre aquatique Aqua Sénart, c’est bien Georges Tron, dans la tourmente judiciaire, qui a coupé le ruban de ce complexe de loisirs.

Georges Tron, entouré de Gérald Hérault, maire de Montgeron, et Ghyslaine Degrave du Conseil régional d’Ile-de-France.

Le suspense aura duré jusque 20h10. Heure à laquelle Georges Tron est apparu au sein du nouveau complexe aquatique. La gestion de cet équipement est confiée à l’agglomération dont le maire de Draveil est également le président. Georges Tron a donc coupé le ruban du centre dédié à la détente et aux loisirs, peu après que le maire de Vigneux-sur-Seine ait quitté les lieux. Serge Poinsot, en conflit ouvert avec son homologue de Draveil, est sorti discrètement de la salle, tel qu’il l’avait fait lors des voeux de l’agglomération en janvier dernier. Le maire de Montgeron Gérald Hérault est lui resté sur place.

Dans une lettre rendue publique vendredi, les maires des communes de Vigneux-sur-Seine et Montgeron ont demandé la démission de Georges Tron de sa fonction de président de la Communauté d’Agglomération Sénart Val de Seine (CASVS), « afin de ne pas pénaliser l’image et le fonctionnement » de l’institution intercommunale. L’ambiance était donc tendue sur place, avec la présence remarquée de soutiens à l’ex secrétaire d’Etat à la fonction publique.

Un équipement de loisir écologique

Malgré tout, l’inauguration du site a été faite, en présence de représentants du Conseil général et de la Région. Georges Tron a parlé de la bonne santé financière de la CASVS, rappelant que « l’endettement était six à sept fois moins élevé par rapport aux agglomérations de même taille » . De son côté, Gérald Hérault a rappelé l’importance de la mission de service public y compris pour l’aspect loisir et ludique. « Quand on ne part pas en vacances, un bâtiment de ce genre en est une invitation » a t-il indiqué. Il a également souligné le côté écologique de cet établissement (il est 1er vice-président en charge du développement durable à la CASVS), entre la toiture filtrante, le traitement d’eau, le traitement d’air ou encore la récupération d’eau de pluie pour les espaces verts et sanitaires.
Ghyslaine Degrave a expliqué que la Région « permettait aux collectivités de créer et d’enrichir le parc aquatique francilien qui ne répondait plus à la demande » . Plus de 5000 personnes se sont rendues aux journées portes ouvertes organisées ce week-end, pour visiter ce centre doté d’un bassin de 25 mètres, d’un jardin aquatique et de jeux pour les enfants, de saunas et d’un hammam oriental.

Un toit rétractable permettra de profiter du beau temps cet été.


Categories de l'article: Politique, Sénart / Yerres
PUBLICITÉ

Les lecteurs ont posté 3 contributions pour le moment.

  1. DUBUIS dit :

    c’est une honte, je trouve indécent que l’on puisse permettre à cet homme un honneur quel qu’il soit; il est mis en examen, présumé innocent, certes mais présumé coupable, également; comment faire comprendre à nos enfants des valeurs que ces gens là ne respectent même pas.

  2. Man ho! doux dit :

    y’a des massages pour les pieds ?? c’est tron mignon !

Contribuez à cet article