PUBLICITÉ

 

Société. Une jeune femme retrouvée poignardée dans un parc de Villemoisson-sur-Orge, fait ressurgir le débat sur la violence conjugale. L’association Femmes Solidarité 91 a reçu 696 appels de femmes en détresse depuis le début de l’année en Essonne.

  • Photo : En Essonne, une association répond aux femmes victimes de violences conjugales.

C’est une information révélée mercredi dans les pages du Parisien. Le corps de Prisca a été retrouvé poignardé lundi dans un parc de Villemoisson-sur-Orge (Lire l’article), plusieurs jours après une violente dispute survenue entre elle et son ex-petit ami. Classé dans la rubrique des « faits divers », le sort tragique de cette jeune femme de 18 ans est un phénomène omniprésent dans notre société, qui touche toutes les catégories sociales et toutes les cultures : la violence conjugale.

Les chiffres sont alarmants. En France, une femme sur dix serait victime de violences conjugales. Relatant un rapport de l’Observatoire National de la Délinquance (OND) publié en 2006, le Monde Diplomatique parlait de 162 cas de violences mortelles contre des femmes au sein du couple pour l’année 2004 et 34 848 cas de violences non mortelles (Lire l’article).

696 appels reçus depuis janvier

Une ampleur confirmée en Essonne par Femmes Solidarité 91. L’antenne essonnienne de l’association met à la disposition des femmes victimes de violences conjugales, une permanence téléphonique. Ouverte du lundi au vendredi, cette ligne permet aux femmes de parler et d’évoquer leur situation. Souvent, « leur entourage ne les croit pas ou elles n’ont plus d’amis » souligne une éducatrice spécialisée de l’association. « Elles appellent pour être sûres qu’elles sont bien victimes de violences conjugales ». Selon Femmes Solidarité 91 qui depuis le début de l’année a reçu 696 appels, la violence psychologique exercée sur ces femmes est présente dans l’immense majorité des cas, mais certaines appellent également pour des menaces physiques. L’association est à l’écoute le lundi (de 9 heures à 13 heures) et du mardi au vendredi (de 13h30 à 17h30) au 01 60 79 86 64.

  • Femmes Solidarité 91
    4, rue Charles-Baudelaire, 91 043 Évry Cédex
Categories de l'article: Société

Contribuez à cet article